La charte des valeurs ou l’âme de la mesure


Nous pensons que la monnaie est un lien réel d’échange entre les humains, et non pas une abstraction qui les dépasse.

Nous avons l’intuition que la bienveillance se nourrit de mesure.

Nous croyons aux valeurs d’humanisme, de solidarité, d’équité et de décence.

Nous voulons replacer la monnaie au service d’initiatives locales.

Nous savons qu’une monnaie est porteuse de sens et de valeurs.

Nous rêvons d’une monnaie capable de relier les cœurs généreux.

Nous nous engageons à promouvoir la « Mesure » comme monnaie complémentaire locale.

Nous adhérons à cette charte des valeurs et à son état d’esprit.

3 Commentaires - Laissez un commentaire
  • Hubert Guillaud -

    Vous n’échapperez pas au fait que pour beaucoup le succès de la mesure sera lié au nombre de partenaires, au volume des échanges réalisés avec cette monnaie.

    Mais oui, vu de l’extérieur, c’est pourtant bien l’âme du projet qui est importante : celui de redonner de la responsabilité aux gens, une responsabilité par seulement économique, mais également sociale et solidaire. Merci pour cet élan !

    • Michel Lepesant -

      Vu de l’intérieur, il y a aussi de l’âme et de l’élan.

      « Pour beaucoup », le succès sera proportionnel au volume d’échanges réalisés en Mesure. Pour nous aussi : plus il y aura d’échanges en Mesure, plus il y aura d’échanges éthiques et c’est bien cela qui est visé.

      Mais nous ne réduisons pas ce « volume d’échanges » à la croissance du chiffre d’affaires des seuls prestataires commerciaux : c’est le « mieux » plutôt que le « plus » qui sera le premier critère.

      Pour l’augmentation strictement quantitative du chiffre d’affaires, il y en a dont c’est le métier : ce n’est pas sur ce/leur terrain que la Mesure trouvera son « élan ».

  • Pierre Le Romain -

    Bravo pour cette initiative positive qui va dans le sens du rejet de l’usure et devrait donc également pouvoir mobiliser ces non « humanistes » que sont les catholiques et les musulmans mais :

    Vous dites « savoir » qu’une monnaie est porteuse de sens et de valeurs et vous ne savez donc apparemment pas qu’une monnaie est surtout porteuse d’hypocrisie, d’appât du « gain » et d’enrichissement matériel qui s’oppose fondamentalement et RADICALEMENT à l’enrichissement spirituel.

    La seule monnaie véritablement capable de relier les cœurs véritablement généreux est : l’absence de monnaie.

    Une société véritablement Libre, égalitaire et Fraternelle est forcémént une société sans commerce ni pouvoir donc sans argent ni emploi.

    Quand les hommes vivront d’Amour, il n’y aura plus de misère et les soldats seront troubadours…

    à très bientôt,
    PR

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *