Projet de « conversion bonifiée »

Nos échanges sur le sujet avec Francis Maquin pour la maison de quartier nous conduisent à envisager une expérimentation (encore une!) qui demande nécessairement réflexion et approbation collective de commune-Mesure.
Par « conversion bonifiée » nous entendons une conversion de type solidaire où unE adhérentE obtiendrait un bonus en mesure de x% lors d’une conversion de ses euros.
La maison de quartier envisage de le pratiquer vraisemblablement avant la fin de l’année en en assurant seule le financement.
Elle proposera donc de bonifier (de 5 à 15% à priori) les conversions réalisées par ses adhérentEs en fonction de leur quotient familial.
commune-Mesure pourrait prendre sa part à ses bonifications, qu’elle pourrait financer compte tenu des constats exposés ci-dessous :
Après recalcul de la situation de la Mesure en cas de « crash » c’est à dire une reconversion de toutes les mesures en circulation suivant les règles que nous avons établies (seuls les prestataires y auraient droit) et en tenant compte des pertes d’euro du fonds de réserve engendrées par la fracturation (telles que nous les avions évaluées : 25% des euros investis ne seraient pas remboursées),
il apparaît qu’il resterait un solde positif , c’est à dire qu’après reconversion des mesures détenues par les prestataires (soit environ 80% du volume en circulation) et déduction faite des commissions de reconversion, le fonds de réserve serait encore pourvu en euro (dans l’exemple de 10 000 mesures issues d’un change et en circulation, après reconversion des mesures détenues par les prestataires, il resterait près de 800€ dans le fonds de réserve.
Le tableau ci-dessous illustre précisément cet exemple.
 [gview file= »http://monnaie-locale-romans.org/wp-content/uploads/2012/12/Exemple-crash-test1.pdf »]
Ce solde théorique disponible, éventuellement complété par d’autres produits (fonte et commission de reconversion) pourrait donc être affecté, au moins en partie, à la garantie de ces bonifications solidaires.
Cela peut paraître bien compliqué, mais, en s’y penchant sereinement dessus, pas tant que ça…
Nous examinerons cette possibilité lors du prochain collectif de gestion puis de la plénière suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *