Compte-rendu rencontre avec La Nef sur le financement de projets locaux le 24 07 2013.

logo NefNous avons passé 2 heures avec Jean-Marc De Boni, Président du Directoire de La Nef et Léo Miranda, Responsable Innovation et Coordination de projets.

Pierre et Annie ont commencé par présenter rapidement  le projet de la Mesure, et notre projet de financement de projets locaux à partir du Fonds de réserve. Celui-ci est aujourd’hui déposé sur un compte livret Nef, il est d’ailleurs possible de consulter à l’adresse ci-après,  à qui ont été prêtées les sommes déposées sur ces comptes  http://www.lanef.com/lanefenaction/actu_relances.php?id=144 et cliquer sur liste des prêts débloqués en 2012.

Les sommes du fonds de réserve peuvent déjà être fléchées sur des projets spécifiques et donner lieu à une bonification d’intérêt, c’est-à-dire si commune-Mesure abandonne le taux de rémunération de son épargne, cela permet de faire bénéficier à un porteur de projet d’un taux d’intérêt moindre. Le fonds de réserve peut également venir en garantie de projets.

Nous avons ensuite abordé la possibilité de faire du financement croisé entre le fonds de réserve de commune-Mesure, la Cigales, et le dispositif de financement participatif « Au prêt de chez moi » que La Nef expérimente en Rhône-Alpes depuis le début de l’année. Nous en avons discuté à partir du projet apicole de Nicolas de l’association Batotopie. Plusieurs montages semblent possibles.

La « Cigales » (Club d’investisseur pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire) peut faire un apport en fonds propres à la structure( entreprise individuelle-association-SCIC…) support du projet. Cet apport (à hauteur de 1000 ou 2000 euros) sera mis en avant dans la présentation du projet sur la plateforme de financement participatif, permettant ainsi de faire un effet de levier.

Commune-Mesure pourrait faire un effet d’amorçage soit en avançant à Nicolas  les 4000 premiers euros dont il a besoin, sous forme par exemple d’une avance de trésorerie. Celui-ci les rembourseraient à commune-Mesure dès que la somme de 4000 euros de participation auraient été atteinte sur la plate-forme. En effet une fois le projet mis en ligne et  validé par un chargé de crédit de La Nef,  il est imaginé de lancer un appel à épargnants locaux désireux de donner du sens à leur épargne en abondant un compte de dépôt  à terme dédié  à ce projet. L’association AIIRE, prestataire de la Mesure à déjà proposé d’organiser une conférence sur les Abeilles, où le projet serait présenté ainsi que les possibilités de participer à son financement. Une partie des recettes générées par cette soirée seraient dédiées au projet apicole de Nicolas.

Une autre possibilité serait que commune-Mesure ouvre en tant que personne morale un Compte de Dépôt à Terme dédié au projet de Nicolas pour une somme à définir de 1000 ou 2000 euros. Dans ce cas là les intérêts de l’épargne seraient versés à commune-Mesure. La rémunération de l’épargne varie en fonction de la durée du prêt accordé : 2% pour 2 ans, 2,10% pour 3 ans, 2,30% pour 4 ans, 2,60 pour 5ans. Mais là aussi il est possible d’abandonner le montant de l’épargne afin que Nicolas puisse obtenir un prêt à un taux d’intérêt plus bas que celui prévu de 4,75 %. Cette option à l’inconvénient de bloquer pendant la durée de remboursement du prêt consenti, la quotité utilisée du fonds de réserve. Si la somme utilisée est de 1000 euros par projets cela permet néanmoins d’être force d’amorçage pour au moins 3 projets.

Cette rencontre a été fructueuse, et même si l’on peut critiquer la démarche très individuelle de ces dispositifs de financement participatif (crowdfunding), en le faisant par le biais de commune-Mesure et son réseau de prestataires et la Cigales, nous retrouvons la dimension collective chère aux projets des monnaies locales complémentaires.

Nous devons à la rentrée organiser une rencontre entre Nicolas de l’association Batotopie, les membres de la Cigales, l’association  Aiire, et commune-Mesure afin de concrétiser le montage le plus souhaitable pour chacun. La Nef doit également nous communiquer les coordonnées d’un groupe local Nef du secteur.

Ci-dessous le Compte-rendu que j’avais réalisé concernant le dispositif « Prêt de chez moi » en janvier 2012, pour plus de précisions.

 

Compte rendu des entretiens téléphoniques avec Léo Miranda chargé de projet à La Nef  porteur d’un projet financé par la CRESS Rhône-Alpes intitulé « dispositif de financement participatif des TPE (très petites entreprises) et PME (petites et moyennes entreprises) rhônalpines ».Le 04 01 2012

 

La Nef lance un nouvel outil financier: le dispositif de financement participatif pour les TPE et PME implantées en Rhône-Alpes! La phase préparatoire s’est terminée fin 2011 et le projet est aujourd’hui opérationnel. Ils commencent à recevoir des projets comme par exemple le financement de l’achat d’un camion par un paysan livrant des paniers bio dans les entreprises.

Le dispositif de financement participatif, pour une relocalisation de l’économie!
Lancé en Région Rhône-Alpes dans un premier temps (2012), ce dispositif a pour vocation de développer l’activité économique qui part des territoires et sert les territoires. D’un côté, ce dispositif offre la possibilité aux citoyens de relocaliser leur épargne et de participer directement au développement de projets appartenant au secteur social, environnemental ou culturel, et ce sur leur territoire. D’un autre côté, il apporte une solution de financement alternative à des porteurs de projets responsables, ayant des besoins situés entre 3 000 € et 15 000 €.

Pour des projets de développement d’activité La Nef apporte la moitié du besoin de financement (cf si besoin de 10 000 euros La nef  5000 et les épargnants 5000) et 20% pour une création (cf si besoin de 10 000 euros La nef  2000et les épargnants 8000).
Un Dépôt à Terme impliquant pour soutenir les projets de chez soi et de son choix
Dans le cadre de ce dispositif, la Nef a créé un compte épargne nanti affecté à un projet. En ouvrant ce compte à terme, chaque épargnant décide du projet qu’il souhaite soutenir et de lui dédier son dépôt. L’encours collecté est ainsi affecté au projet, permettant en dernier lieu, la mise en place du prêt. En nantissant son dépôt, l’épargnant s’engage ainsi à en abandonner une partie en cas de non remboursement du prêt par le porteur de projet. Le montant minimum d’épargne est de 500 euros à verser en une seule fois. Le montant du nantissement garantissant le prêt est au minimum de 250 euros. Cela signifie que la prise de risque est de 50% en cas de non remboursement par le porteur de projet pour l’épargnant, les autres 50% étant risqués par La Nef.
Un compte à terme est un compte épargne particulier, où l’argent est bloqué pendant une période de 2 ou 5 ans prédéterminée en fonction du projet.

L’épargne nantie est une garantie financière bloquée dans le compte de l’emprunteur avant l’octroi du crédit et durant toute sa durée. Cette retenue est une marge de sécurité (source de recouvrement) pour l’institution en cas d’insolvabilité de l’emprunteur. En tout état de cause, si le remboursement s’effectue sans incidence, la totalité est reversée dans le compte du membre.
Une solution de financement permettant une mobilisation des citoyens autour de son projet
Au travers de ce dispositif, la Nef a souhaité encourager l’émergence et le développement de projets locaux par un système de soutien collectif à un porteur de projet. C’est pourquoi le porteur de projet en recherche de financement peut, grâce à ce dispositif, mobiliser un réseau de personnes autour de lui ainsi que les ressources nécessaires à la réalisation de son projet.

Une fois que le projet est validé par un chargé de crédit de La Nef le projet sera mis sur une plateforme internet (courant 2012) avec toutes les informations sur le projet, des rencontres avec le porteur de projet seront possibles. Le délai pour réunir l’argent sera de 1 mois et demi. Chaque épargnant devra ouvrir un Compte de Dépôt à Terme Affecté à ce projet d’épargne investissement. L’association commune-Mesure pourrait ouvrir un compte de dépôt affecté en tant que personne morale. Dans ce cas là les intérêts de l’épargne seraient versés à commune-Mesure et non pas à chaque épargnant de commune-Mesure à la différence d’une CIGALES.

Le prêt consenti au porteur de projet sera au taux de 4,75%. Aucune autre garantie que le nantissement ne sera demandé. La rémunération de l’épargne varie en fonction de la durée du prêt accordé : 2% pour 2 ans, 2,10% pour 3 ans, 2,30% pour 4 ans, 2,60 pour 5ans.

Une collaboration serait envisageable, commune-Mesure pourrait faire remonter des projets locaux qu’elle a repérés ou que l’utilisation de la Mesure a fait émerger. Le fait d’être présenté par une association de citoyens pourrait-être un plus pour l’acceptation du projet.

Ceci pourrait être une autre piste que la CIGALES, voire complémentaire. Faire du capital risque solidaire, c’est aussi une contrainte pour le porteur de projet  d’avoir un regard extérieur sur son activité.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *