Les différentes instances de commune-Mesure

commune-Mesure étant une association ce sont ses statuts et son règlement intérieur qui en définissent son organisation générale :

L’assemblée générale définie et valide les grandes orientations de l’association.

Elle mandate un collectif de volontaires – le collectif de gestion – pour mettre en oeuvre ses décisions et gérer l’association durant une année.

Ce collectif de gestion se réunit au moins une fois par mois. Les salariés de commune-mesure y sont habituellement présents.

Sa mission première est d’organiser tous les mois des réunions avec touTEs les adhérentEs – les assemblées plénières – qui débattent de tous les sujets importants concernant la vie de l’association et la poursuite de son objet.

Ces assemblées plénières, sortes d’assemblées générales permanentes, valident, orientent, proposent ainsi tout au long de l’année la politique de l’association et permettent de fait à tous les adhérentEs de participer à ses décisions.

Des groupes de travail thématiques, pérennes ou éphémères, prennent en charge les questions le nécessitant. Ils sont constitués d’adhérentEs volontaires.

En octobre 2013 ils sont au nombre de quatre :

Fur-Mesure_A4-page3

 

Le SLAM – Suivi Local d’Agrément de la Mesure :  Chargé d’assurer la cohérence du réseau des prestataires. Il valide les convention et accompagne les prestataires dans leurs défis.

 

 

Art-Troc_sGroupe Projet : Il recherche et met en oeuvre les modalités d’accompagnement et d’émergence de projets d’activités pouvant être soutenus par commune-Mesure, en particulier via son fonds de réserve en euro et/ou l’émission de mesures dédiées.

 

 

 

AG-janv-2012_10Groupe gouvernance : En charge d’organiser une concertation interne, éventuellement avec un intervenant extérieur, visant à faciliter la vie associative de commune-mesure, réguler les conflits, clarifier sa « gouvernance », rendre plus lisible l’adéquation de son objet avec son organisation.

 

 

gazette2Groupe Valence : Il assure le lien avec l’association Delmo, porteuse d’un projet de mlc sur le bassin valentinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *