Compte-rendu du groupe de travail à la Région le 24 01 2014 et de la soirée du 28 01 au syndicat mixte de la Drôme des collines.

 

1A la Région

Béatrice Beaufils chargée de mission économie de proximité de Cyril Kretczschmar au Conseil Régional avait convié les projets de MLC de Rhône-Alpes à une rencontre afin d’examiner ensemble les thématiques sur lesquelles la Région pouvait accompagner les projets de MLC.

Etaient présents le projet de Lyon qui devrait démarrer en 2015, le projet de St Étienne en cours de constitution, le projet de Valence qui devrait démarrer en septembre 2014, un élu de Nyons avec une idée de projet, Marie-Christine pour la Luciole qui circule depuis fin 2010 en Ardèche et Annie pour la Mesure.

Delmo à valence demandent des partenariats sur les fournisseurs informatiques et des contacts avec les CCI (Chambre de commerce et d’industrie).

La luciole et la Mesure demande quelles pourraient être les possibilités de travailler sur les filières, les circuits courts, avec le réseau des Biocoop et les possibilités existantes via le CDDRA (Contrat de développement durable Rhône-Alpes).

Béatrice Beaufils évoque la difficulté qu’elle voit à nous faire travailler avec les réseaux de l’économie de proximité existants car nous n’avons pas le même langage, pas les mêmes valeurs. Ils font de l’économie pas de la politique. En abordant la question des circuits courts nous découvrons que nous ne parlons effectivement pas de la même chose. Mais c’est justement en discutant de tout cela que nous pourrons avancer. Une des ambitions d’une MLC est bien de faire discuter ensemble des acteurs différents qui participent ensemble à la construction d’un territoire qui ne se limite pas à un espace géographique.

Différentes propositions sont faites :

  • Une participation des MLC à une journée régionale sur l’économie de proximité au Conseil régional le 22 mai avec la possibilité d’y animer un atelier sur les monnaies locales. Nous avons accepté la proposition et Béatrice Beaufils examine sa faisabilité.

  • Une journée pendant le mois de l’ESS sur les monnaies locales.

  • Communiquer sur les monnaies locales.

  • Un appui au réseautage local en faisant une information monnaie sur l’ensemble des développeurs de territoires. Voire les possibilités avec le réseau des Biocoop et Enercoop, les CDDRA, les Chambres Consulaires, le CEFAC (qui forme les manager de centre-ville), le Fisac (Fonds d’intervention pour les services l’artisanat et le commerce qui vise à préserver et développer le tissu d’entreprise de proximité).

Il est clair que la Région attend de nous la démonstration que les MLC apportent quelque chose à l’économie de proximité, intitulé de la délibération votée par le Conseil régional où ont été inclues les aides aux projets de MLC.

2- Au syndicat mixte de la Drôme des collines

Suite à mon intervention le 10 01 dans un séminaire sur la finance solidaire dans le cadre du master « Aménagement et développement rural » de l’Université Lyon 2, cinq étudiants en stage au syndicat mixte de la Drôme des collines nous ont conviés à la journée de présentation de l’avancée de leur travail dans le cadre d’un projet tutoré commandé par le Syndicat mixte de la Drôme des collines. Cette étude s’intitule « Rencontres et dialogues autour du bien vivre en Drôme des Collines ». Ils ont réalisé des entretiens et des micros trottoirs auprès d’acteurs du territoire et les mots les plus prononcés sont « collectivité et partage ».

Qu’est-ce que le syndicat mixte de la Drôme des collines ?

« Statutairement, le Syndicat Mixte de la Drôme des Collines a pour mission la mise en œuvre des actions du Contrat de Développement Durable Rhône Alpes et ainsi que l’ensemble des démarches liées à sa réalisation.

Dans ce cadre, il assure la pré-instruction avant envoi aux services du Conseil Régional pour instruction des projets éligibles dans le cadre du CDDRA déposés par les maîtres d’ouvrage (collectivités, associations, privés…). L’année dernière la Région a apporté 13 millions d’euros pour financer 174 projets.

Cette rencontre nous a notamment permis d’évoquer la Mesure et de discuter avec le président du CLD (Conseil local de développement) Drôme des collines, Monsieur Jean-Pierre Cardi, qui nous a proposé de venir présenter la Mesure à une réunion du CLD. A suivre…

Qu’est-ce que le CLD ?


La société civile, qui participe au Conseil Local de Développement, est partie prenante du CDDRA(contrat de développement durable Rhône-Alpes) du territoire. Le CLD exprime un avis à chaque étape stratégique du contrat de développement : avis sur la candidature, sur la charte, sur le programme d’actions et sur tous les dossiers importants financièrement. Le CLD participe à l’élaboration du projet, à son suivi et à son évaluation. Il est associé à la démarche développement durable du territoire. Ses missions peuvent également porter sur l’organisation de manifestations, sur des initiatives de sensibilisation, sur des démarches prospectives.

En savoir plus sur le CLD : http://www.territoires.rhonealpes.fr/rubrique.php3?id_rubrique=500

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *