Assemblée plénière du jeudi 26 juin 2014

Face aux absurdités des systèmes caducs que les hommes continuent d’entretenir parce qu’ils n’en connaissent pas d’autre, au local comme au global, il flotte dans l’air comme un parfum de fin de cycle…

Des initiatives dites de transition fleurissent ici et là sans guère susciter d’intérêt durable au-delà des quelqu’unEs qui les animent et quelques autres aux alentours proches… Chacun reste persuadé tenir le bon bout , qu’il soit du côté des indécrottables adorateurs du pragmatisme, du PIB, de la croissance et du développement, ou du côté des habituels habitués au ronron amer mais constant des résistances « polies », quelques fois insolentes et parfois même pertinentes…

Quant à la Mesure…

Il nous semble aujourd’hui nécessaire de reprendre entièrement notre projet.

Sans repartir à zéro mais, riches des enseignements tant pratiques que théoriques de nos trois années d’expérience, refonder un projet à partir de ce que nous croyons savoir aujourd’hui :

 Une monnaie locale devrait valoriser les partages avant les échanges (aussi éthiques soit-ils) et s’inscrire dans une perspective qui la dépasse, comme un outil au service de projet(s) du sens et du bien commun.

Pour cela nous débattrons ce jeudi de la possibilité d’organiser en 2015 un nouveau forum citoyen, comme celui qui fut à l’origine de la Mesure en 2010, afin de refonder plus largement et plus durablement un projet d’expérimentation citoyenne aux ambitions renouvelées.

 —————————————————————————————

 Aide mémoire :

Dans la continuité de nos dernières assemblées nous avons depuis le mois d’avril poursuivi notre travail d’exploration des pistes possibles pouvant redonner souffle au projet de la Mesure : 

  • rencontres avec différents acteurs pouvant être parties prenantes de la Mesure : depuis la délégation régionale de France-Active pour l’utilisation du fonds de réserve, la mission inter-ministérielle « MLC » pour un reconnaissance légale spécifique des monnaies locales, le réseau nationale des MLC  pour mutualiser expériences et objectifs,  la région Rhône-Alpes pour témoigner de notre « expertise citoyenne » », jusqu’aux partenaires locaux, utilisateurs, prestataires, sympathisants pour partager constats et espérances…
  • réunions régulières du collectif de gestion afin d’adapter les modalités d’usage de la Mesure aux volontés exprimés de leur simplification et d’une clarification des objectifs à poursuivre.

Force est de constater aujourd’hui que ce travail ne peut suffire…

Que depuis plusieurs mois la Mesure est plutôt  une « monnaie flottante », certes toujours existante comme en témoigne le volume constant de 10 à 12 000 mesures en circulation depuis plus de 2 ans malgré un nombre apparemment réduit d’utilisatrices et d’utilisateurs. 

 Que depuis plusieurs mois le réseau de la Mesure « ronronne » sans réelle mobilisation des unEs ou des autres afin d’en essaimer l’usage et l’intérêt.

C’est pourquoi le collectif de gestion souhaite proposer aux adhérentEs de redéfinir totalement notre projet en s’appuyant sur un nouveau forum citoyen à organiser en 2015 afin de redonner à la Monnaie locale sa  vocation essentielle « d’outil au service de… »  et non pas de s’imaginer comme pouvant être une fin en soi.

 

1 Commentaire - Laissez un commentaire
  • Hennetin Yanouch -

    Quel gâchis! Quelle énergie perdue!
    Il est vraiment triste d’avoir été incapable collectivement de mutualiser les énergies de tous ceux et celles qui ont cru à ce projet.
    Espérons que le nouveau forum citoyen sera vraiment ouvert à tous et toutes afin d’enrichir ce projet combien passionnant et pertinent dans le contexte actuel.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *